L'immobilier à Bordeaux
17 Oct

59 mètres carrés, c’est le pouvoir d’achat immobilier des Bordelais !

Le marché immobilier est trompeur… C’est littéralement la principale conclusion de la troisième édition du baromètre établi par le courtier en crédit Empruntis.com. Cet indicateur réalisé avec le réseau MeilleursAgents apporte un éclairage nouveau sur le marché immobilier et le pouvoir d’achat réel des Français ville par ville.

Il apparaît ainsi très clair que le volume des transactions demeure faible malgré des taux historiquement bas. D’abord, parce que les acheteurs pourtant resolvabilisés par la baisse des taux d’intérêt restent attentistes. Ensuite, parce que la baisse des primo-accédants est importante : ils représentent 40% des dossiers contre 60% en 2010. Enfin, parce que les investisseurs, égarés par les annonces fiscales, sont en retrait.  Dans l’ensemble de l’hexagone, la majorité des transactions s’effectue sur des biens de qualité. Comme toujours en période de ralentissement, les biens trop chers et ceux de qualité médiocre ne se vendent pas. Cet effet qualité masque la réalité des prix qui devraient baisser légèrement au cours de prochains mois.

Malgré un marché tendu et une légère hausse des taux depuis juin dernier, le pouvoir d’achat immobilier des Français continue toutefois d’augmenter doucement comme c’est le cas depuis deux ans. Reste que les contrastes restent importants d’une ville à l’autre.

Selon le baromètre Empruntis.com, à Bordeaux le pouvoir d’achat immobilier est aujourd’hui de 59 mètres carrés. Il faut comprendre que ce chiffre représente le nombre de m² achetables par un ménage moyen et par ville et que pour Bordeaux, il augmente. En janvier 2013, le baromètre Empruntis n’octroyait que 58 m2 à Bordeaux. Le calcul du pouvoir d’achat immobilier bordelais tient compte des prix du mètre carré à Bordeaux (2  946 €), et des revenus moyens d’un ménage à Bordeaux (2 911 €). Entre également en ligne de compte, le taux d’intérêt en région Aquitaine pour un crédit immobilier contracté sur une durée de 20 ans avec un apport personnel de 5% et un taux d’endettement de 33%. Il ressort à 3,45%.

Que vous envisagiez de réaliser une opération immobilière à Bordeaux, à Mérignac ou dans les villes aux alentours de la ville-préfecture de la Grironde,  sachez que vous y disposerez d’un pouvoir d’achat supérieur à celui de Marseille (58 mètres carrés), de Lille (51 mètres carrés), de Nice (42 mètres carrés) et bien entendu de Paris , avec seulement 37 mètres carrés.

LD/BazikPress © Stéphane Bidouze – Fotolia.com

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée