L'immobilier à Bordeaux
25 Jan

Le prix des maisons anciennes en légère baisse sur un an à Bordeaux, selon les notaires

Les notaires de France publiaient le 22 janvier dernier, leur note de conjoncture trimestrielle sur les prix et les transactions immobilières en France au 3e trimestre 2014. Que nous apprennent les notaires : « Le secteur de l’immobilier souffre de la morosité ambiante, les français doutant désormais qu’un investissement dans ce domaine puisse être le gage de la conservation voire de la valorisation de leur épargne », précisait en début de rapport les experts de l’immobilier.

Selon  l’indice  Notaires-INSEE, au  troisième trimestre 2014, les prix des logements anciens en   France   métropolitaine   baissent   de 0,6% par rapport au trimestre précédent (en données provisoires corrigées des variations saisonnières). Les  prix  des  appartements anciens continuent de  baisser (-0,9% après -0,4%). Les prix des maisons, quant à eux, sont quasi stables (-0,3% après +0%). Sur un an, les prix des logements anciens diminuent de -1,2%, après -1,3% au deuxième trimestre. Ce recul concerne plus les appartements (-1,8%) que les maisons (-0,8%).

À  Bordeaux, selon les derniers chiffres des notaires, le prix du m2  pour les appartements anciens se négociait à 3 040 € à la fin du troisième trimestre 2014, en hausse de 1,5 % sur un an.  Pour les maisons anciennes dans la ville-préfecture de la Gironde, le prix médian d’une maison ancienne était estimé à 264 900 € précisément au 30 septembre 2014,  en baisse de 1,9 % toujours sur un an.

Que nous réserve l’avenir ? D’après les notaires :   » La baisse du marché de l’immobilier entamée au début de la décennie dans nombre de villes, confirmée  au cours  de  l’année 2014,  semble se poursuivre en ce début d’année en affectant désormais l’ensemble du territoire. En effet, les agglomérations de provinces économiquement les plus dynamiques (Lyon, Toulouse, Bordeaux) qui ne subissaient jusqu’alors qu’une baisse des volumes de transactions amorcent  à leur tour  une baisse des prix. »

P.M. / BazikPress © Notaires de France

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée